S 613 : ROLAND MORILLOT

samedi 16 juin 2012
par  Christian LECALARD
popularité : 1%

Roland MORILLOT S 613 ex U 2518 : 04-11-1944

sous pavillon français : 14-02-1946 / 15-04-1967 

 

Un peu d’histoire

Les sous-marins du type XXI furent construits aux Chantiers BLOHM ET VOSS à HAMBOURG (Allemagne).

Le premier, le U 2501 entra en service le 17 juin 1944. Cent dix huit sous-marins de ce type furent mis en service jusqu’en mai 1945.

Trois furent détruits par mines : U 2538, U 3519, U 3520.

Cinq disparurent sur attaques aériennes en surface : U 2521, U 2534, U 3028, U 3030, U 3523.

Treize se sont rendus aux alliés : U 2502, U 2506, U 2511, U 2513, U 2518, U 3017, U 3035, U 3041, U 3515, U 2529, U 3008, U 3032.

Vingt cinq ont été détruits lors des raids aériens sur les ports : les U 2509, 2514, 2515, 2523, 2530, 2532, 2537, 2549, 2550, 3007, 3036, 3042, 3043, 3045, 3046, 3502, 3508, 3003, 3505, 3512.

Quatre vingt huit ont été sabotés par les équipages ou en cours de finitions : U 2501, 2504, 2505, 3004, 3005, 3006, 3503, 3506, 3509, 3518, 2507, 2508, 2512, 2517, 2519, 2520, 2022, 2525, 2526, 2527, 2528, 2531, 2533, 2535, 2536, 2539, 2540, 2541, 2543, 2544, 2545, 2546, 2548, 2551, 2552, 3001, 3002, 3009, 3010, 3011, 3012, 3013, 3014, 3015, 3016, 3018, 3019, 3020, 3021, 3022, 3023, 3024, 3025, 3026, 3027, 3029, 3030, 3031, 3033, 3034, 3038, 3039, 3040, 3044, 3047, 3048, 3049, 3050, 3051, 3501, 3504, 3507, 3510, 3511, 3513, 3516, 3517, 3521, 3522, 3524, 3525, 3526, 3527, 3528, 3529, 3530, 3536.

Le U 2518 entra en service dans la Marine allemande le 4 novembre 1944. C’est un des treize sous-marins de ce type qui s’est rendu aux alliés en mai 1945. Il a été saisi à HORTEN en Norvège le 29 mai 1945 et transféré en Angleterre au cours de l’été.

Tout d’abord prêté à la Marine Française par la Royal Navy en février 1946 il garda le numéro 2518 jusqu’à sa session définitive à la France en 1950. Il reçoit alors le nom de "Roland MORILLOT" lieutenant de vaisseau, commandant le sous-marin "MONGE", disparu avec son bâtiment en 1915 en Mer Adriatique.

En 1949, le 2518 parti de Lorient le 22 août, fit surface à deux nautiques du Cap Cepet à l’entrée de Toulon le 8 septembre. Le trajet en plongée pendant 400 heures, s’est fait à une vitesse moyenne de cinq à six noeuds, un exploit pour l’époque.

Le "Roland MORILLOT" est resté opérationnel jusqu’en 1964, puis ses tubes lances torpilles furent condamnés et l’on transforma le poste torpilles en compartiment où furent installés les appareils de mesures des expérimentations de tous types qu’il fit de 1965 à 1967 au profit de la Commission d’Etudes pratiques des sous-marins (CEPSM) à Toulon.

Le "Roland MORILLOT" a été désarmé à Toulon en octobre 1967.

Ce type de sous-marin a donné naissance à la série des 1200 tonnes de type "NARVAL".

Caractéristiques principales

Longueur : 76,7 m - Diamètre : 6,60 m -

Immersion : 150 - 200 m - Immersion de destruction : 400 m -

Vitesse : surface : 15,5 noeuds - Plongée : 17, 5 noeuds -

Deux moteurs électriques principaux : 2500 CV - Deux moteurs électriques de croisière -

Deux moteurs diesels "MAN" de 1000 CV -

Caractéristiques opérationnelles

Distance franchissable : 15600 nautiques à 10 noeuds - 

Autonomie en plongée profonde : 360 nautiques à 5 noeuds - 110 nautiques à 10 noeuds -

Prise de plongée : 18 secondes -

Armement  :

Six tubes lances torpilles intérieurs de 533 m/m - Immersion de lancement jusqu’à 30 m grâce à un circuit d’équilibrage -

23 torpilles : G7A (moteur quatre cylindres mélange alcool + air comprimé) -

 G7E (moteur électrique) -

Ces torpilles possédaient un affichage LUTH de trajectoires sinueuses.

Le volume de la cale du poste torpilles était calculé pour recevoir le volume d’eau des six tubes lances torpilles, pour effectuer en cas de besoins urgents, le rechargement rapide de six torpilles. Les tubes étaient alors vidangés dans ce cas là par ouverture de la porte arrière. 

Panachage possible de 17 torpilles et 12 mines.

Défense anti-aérienne : deux tourelles doubles de 37 m/m à l’avant et à l’arrière du massif. (seront supprimées après le passage sous pavillon français). 

 Petite anecdote : Après une alerte technique au schnorchel, donnée tardivement, les deux diesels ont été noyés. Viré pour un nouveau lancement le moteur tribord après avoir craché quelques litres d’eau, a daigné redémarrer. Le moteur babord, une bielle en "V", n’a rien voulu savoir. Depuis ce jour, le moteur tribord a été baptisé "ZOUPIR" et le moteur babord "KATASTROFF".

 

BAUZIL Claude Major commis 06/11/1962 - 14/02/1965
BESREZ Jacques Premier maître électricien 15/03/1966 - 03/04/1967
BOISSONNADE Hubert Maître principal électricien 12/04/1965 - 11/10/1965
CARLE Jean Premier maître mécanicien 01/04/1954 - 01/11/1954
DAQUIN Jean-Pierre Maître principal mécanicien 01/01/1967 -01/10/1967
DHERMENT Alain (décédé) Maître mécanicien 09 /1966 - 10/1966
DELAGUILLAUMIE Emile Premier maître électricien 09/11/1946 - 19/12/1949
FAUGERE Marc Contre amiral énergie 1959 - 1960
FOUSSE René Quartier maître mécanicien 1964 - 1967
GALIETTI Paul-Noël Premier maître électricien 06/05/1959 - 01/10/1961
GARGOT Lucien Maître principal manoeuvrier 01/04/1962 - 10/07/1963
GIRAUD Emile Matelot mécanicien 07/01/1948 - 31/12/1948
GODARD Serge (décédé) Maître principal cuisinier 1964 - 1967
GOULET Gérard Premier-maître DEASM 01/08/1958 - 01/10/1961
GRATTONI Alain (Perle) Second maître mécanicien 09/1964 - 08/1967
GUIOL André Premier maître mécanicien 01/03/1965 - 01/07/1967
HAREL Jean Premier maître détecteur Subsistance du 01 au 13/03/1959
HERZOG Daniel Premier maître mécanicien 01/07/1966 - 15/04/1967
JAOUEN Marcel (décédé) Maître timonier Chéqua 16/02/1960 - 01/08/1962
KEMPF Albert Second maître mécanicien 01/10/1964 - 15/02/1967
KRINTZ Jean-Paul (Argonaute) Quartier maître 1 mécanicien 08/1964 - 03/1967
LECALARD Christian Major (H) missilier ASM 01/01/1962 - 01/05/1965
LEVESQUE Pierre Capitaine de vaisseau trans 01/08/1966 -01/03/1967
MAURICE Gérard Quartier maître DSM 01/08/1953 - 01/04/1956
MOULINS Sylvestre Capitaine de frégate 1964 - 1966
OBER Raymond Maître principal torpilleur 01/08/1956 - 26/12/1956
POZZO DI BORGO François Second maître mécanicien 21/12/1951 - 01/04/1954
THIBAUDET Henri (décédé) Officier technicien chéqua subsistance en 1959
TROCCON Bernard Quartier maître torpilleur 17/12/1956 - 01/07/1957
URIMA John (décédé) Maître principal torpilleur 06/07/1966 - 01/01/1968
WALLEZ Alain (Argonaute) Quartier maître torpilleur 10/01/1966 - 03/04/1967

 


Portfolio

Le "Roland MORILLOT" à KEROMAN

Commentaires

Logo de KRINTZ JEAN PAUL
mercredi 3 août 2011 à 16h44 - par  KRINTZ JEAN PAUL

Salut christian,
J’ai a coté de moi WALLEZ Alain torpilleur qui a fait partie de l’équipage du Morillot de 1965-1967. Il rale comme toujours car il n’est pas sur la liste de l’équipage. Peux tu rectifier.
Merci et amicales pensées.
Jean-Paul KRINTZ

Logo de Christian LECALARD
jeudi 14 juillet 2011 à 02h14 - par  Christian LECALARD

Bonjour l’ami,
En effet, maintenant que tu le dis,je me souviens de cette anecdote et si j’ai bonne souvenance, la pinoche était sur le circuit de réfrigération d’un compresseur Junker.On avait même soudé une patte pour bloquer la pinoche ! et vogue la galère... Le bonjour aux vieux chibanis de la section Narval.
Amitiés

Logo de jc leveau
mercredi 13 juillet 2011 à 09h11 - par  jc leveau

salut Lecalard,

j’ai navigué sur le Roland lors d’une subsistance de 3/4 mois à l’été 64. J’étais mécano et c’est peu dire que j’ai fait de la pratique sur ces sacrés moteurs. Je me souviens de la pinoche mise en place pour obturer un tuyau ( c’était une attraction à Kéroman ). On a du se connaître à cette époque. Suite au cours ENSM j’ai embarqué sur le Dauphin en octobre et fait la croisière Sauna. Salut à toi

samedi 14 mai 2011 à 06h58

Bonjour
serait-il possible d’obtenir des photos des équipages du début des années 60.
Mon père a été embarqué sur le rolland morillot après être sorti de l’école des apprentis mécaniciens de la marine.

Après le rolland morillot il a embarqué sur le REQUIN.

son nom SOLENTE Jean-paul

le mien SOLENTE David
mon adresse mail wimanana@hotmail.com

merci d’avance

vendredi 9 octobre 2009 à 17h20

En fait,le cylindre inférieur était d’un diamètre plus faible et moins long,et
contenait la moitié des accumulateurs de la batterie qui était en 3 groupes :
11/21-12/22-13/23.La distribution électrique était un peu chaotique,chaque auxiliaire ayant son alimentation particulière sur 1/6éme de la batterie ! un vrai casse tête pour les électriciens

Logo de Bernard Kurtzemann
vendredi 9 octobre 2009 à 14h19 - par  Bernard Kurtzemann

Ce sous marin, repéré type XXI, présentait une caractéristique exceptionnelle et non reproduite depuis, je pense : sa coque épaisse était constituée de deux cylindres résistants superposés, d’où son tonnage important à l’époque.
Bernard Kurtzemann

Logo de Christian LECALARD
mardi 22 septembre 2009 à 18h04 - par  Christian LECALARD

Bonjour,

On a du sûrement se connaître si tu étais en 1963, car j’ai embarqué sur le "Roland" de 1962 à 1965. Tu peux m’envoyer un e-mail privé en écrivant au secrétaire.

Logo de HENRY JP
mardi 22 septembre 2009 à 17h40 - par  HENRY JP

Bonjour,
J’ai fait un bref passage de 05/1963 à 03/1967, électricien

Logo de Guillou Laurent
mardi 24 juin 2008 à 10h54 - par  Guillou Laurent

Bonjour,

Je fais de la voile avec Camille Quaghebeur, ancien du Roland Morillot, si je me souviens bien de ce qu’il m’a dit. L’avez-vous dans vos contacts ?

Bonne reception.

Logo de bernard jean-paul
dimanche 2 mars 2008 à 23h28 - par  bernard jean-paul

je suis l ancien radio du roland morillot de 1965 a 1967 j aimerais retrouver des marins de ce sous marin merci

Logo de J. Paul KRINTZ
vendredi 22 février 2008 à 09h27 - par  J. Paul KRINTZ

J.Paul KRINTZ embarquement Aout1964-Mars 1967 fin de vie du Morillot. Contacts avec les anciens KEMPF KUNTZ FOUSSE WALEZ GRATONI. Amical bonjour. Je détiens qq photos de Bacchus et de sa compagne Yoyo quant nous étions basés à Castigneau.

Sites favoris


1 site référencé dans ce secteur